Inter Club Sportif Créçois : site officiel du club de foot de Crécy Sur Serre - footeo

L'ICSC dans la presse

11 octobre 2011 - 11:47

Petit article de l'Union suite au week-end dernier

Promotion d'interdistricts (gr. A) Itancourt persiste ! Groupe B Crécy aux commandes Groupe C Etampes passe la 1re


 


LE MATCH DU JOUR
Le derby Moy - Itancourt a tenu ses promesses en matière de suspense, à défaut d'être génial dans son contenu. Ce fut une course-poursuite, ouverte par l'Itancourtois Ducret avant que les Moyaciens égalisent par Thiébaut et inversent la tendance (Anthony Massa sur penalty, 43e).
Le coach local a ensuite déploré deux buts refusés, dont un qui laisse vraiment Hervé Barbier sur sa fin, après une valse-hésitation du corps arbitral… Sa déception s'accentuait dans un final cauchemardesque puisque, en deux minutes, les « Ecureuils », via Angellilo et encore Duret, raflaient la mise d'un match… renversant !
L'entraîneur des vainqueurs, leaders invaincus avec Abbeville (B), a mis en avant l'esprit de groupe et la combativité de ses protégés. « On a su être costauds et patients pour forcer la décision », conclut Thierry Gabriel.
LA MAUVAISE SURPRISE
Fayet, favori, a subi une troisième défaite d'affilée en trois semaines, deux en championnat, une en coupe de France. Menés 2-0 par la réserve de Camon les banlieusards saint-quentinois sont revenus à hauteur (Puchaux et Ba).
Néanmoins, une « madjer » du visiteur Amirat (84e) mettait KO l'AFF, meurtrie. David Desbonnez, conscient de vivre une période « noire », ne désarme pas. « Dans le jeu, on a été meilleur que lors de nos précédentes prestations. Il faut retrouver le déclic de la réussite pour nous relancer. La route est encore longue », dit-il.
LA DÉBANDADE
Ribemont, repêché, est au plus mal. A Harondel, l'équipe de Mickaël Fy a été corrigée (6-1), en deuxième période. Désunie, l'USR a touché le fond, pointant déjà en queue de tableau. La sonnette d'alarme est tirée!

 

LE DERBY

Crépy, malgré l'avantage du terrain, s'est incliné face aux réservistes de l'US Laon 1-0. Les Laonnois enregistrent leur première victoire alors que les Crépynois ne parviennent toujours pas à décoller.

LE DERBY

Réduit à dix après l'exclusion de Dodu, Crépy n'a jamais pu revenir au niveau de son adversaire qui avait ouvert la marque par Nedjaoui (11e).
« Je ne reconnais pas mes joueurs le dimanche. A l'entraînement, ils produisent des choses intéressantes qu'ils sont incapables de mettre en place en match », déplore Patrice Coulle, l'entraîneur crépynois.
Gauchy, leader après trois journées, enregistre son premier revers face à Lamotte Breuil. Un penalty encaissé à l'heure de jeu a déstabilisé GGBF. Les Lamottois creusaient l'écart à un quart d'heure de la fin, avant la réduction du score par le Gasiaquois Grégoire (82e).
LE FAIT MARQUANT
Crécy prend la tête du groupe après sa victoire à Albert (B) 5-1. Les Créçois, auteurs d'une bonne première période (2-0), terrassaient les Albertins en fin de rencontre (trois buts dans les dix dernières minutes), Cattier réalisant même un doublé (79e, 83e).
LE FAIT DU JOUR
Incontestablement, le succès (2-1) d'Etampes-sur-Marne sur Amiens Montières, le premier de la saison pour le groupe dirigé par Francisco Sanchez, lui permet de ne plus être plus lanterne rouge.
Les Etampois ont rapidement ouvert le score mais tout était à refaire au repos après l'égalisation amiénoise. A l'heure de jeu, le milieu Amaziane a doublé la mise pour ses couleurs, signant la victoire des siens.
Encore fragiles, l'ASE a connu des hauts et des bas dans la rencontre mais a su se faire violence pour tenir le résultat tout en bénéficiant d'un brin de chance sur la fin.
Peut-être signe avant-coureur d'une période plus faste.
La deuxième victoire consécutive de Chauny (B (3-1) face à Amiens RC. Elle permet au buteur Koffmann et à ses partenaires de se rapprocher de la tête mais, encore une fois, l'entraîneur chaunois ne s'est pas totalement montré satisfait du contenu : «Nous aurions pu nous mettre à l'abri très rapidement mais les gars ont manqué de maîtrise et n'ont pas su tuer le match à 2-0 ».
Revenu à 2-1, l'ARC a fait douter les réservistes de l'USC, qui ont dû attendre la 75e et le but libérateur de Latalbert pour jouer totalement libérés.
FÈRE EFFICACE
Comme les Chaunois, les Férois de Richard Bernaille n'ont pas totalement maîtrisé leur sujet face à Villers-Bretonneux, toutefois vaincu 3-0 grâce à l'efficacité de leur duo de feu, Fernandez (1 but) - Vincent (2).

Commentaires